La première distillerie de Single Malt japonaise a ouvert en 1923 : l'histoire du whisky et des distilleries au Japon est bien plus récente que celle de l'Écosse, de l'’Irlande et même des Etats-unis. 

L’histoire du whisky japonais est intimement liée à celle de la distillerie Yamazaki. A la fin de la première guerre mondiale, Shinjiro Torri, le fondateur de la distillerie a envoyé le plus brillant de ses fils, Masetsaka Taketsuru en Écosse. Son but était d’apprendre un maximum des écossais sur les techniques de distillation afin de rapporter ce savoir-faire au Japon. Après avoir passé 3 ans en Écosse à travailler dans plusieurs distilleries de la région, Taketsuru rentre au Japon pour mettre en pratique ses nouvelles connaissances. Dans les années 30, il crée la seconde distillerie au Japon : Yoichi

Dans les années 70 et 80 lorsque la demande du public japonais pour le whisky a commencé à croître considérablement, l’industrie du whisky au Japon a connu un réel essor. Beaucoup de distilleries ont vu le jour, des producteurs de Sakés et de Shoshus se sont même reconvertis dans le whisky afin de pouvoir répondre à la demande.

Un pari, qui pour certaines d'entre-elles, fût malheureusement fatal à la fin des années 80. Confrontées à la  forte concurrence de whiskies écossais bon marché de qualité et à l'augmentation générale de la taxation des alcools au Japon, bon nombre d'entre elles ont mis la clé sous la porte.

L’intérêt pour le whisky japonais a réapparu au début des années 2000 lorsque les japonais ont commencé à remporter de nombreuses médailles lors des foires internationales. Il faudra cependant attendre 2008 pour qu'un véritable retour en grâce aie lieu.

Cette année là, deux whiskies japonais ont remporté les deux plus prestigieux Prix du World Whisky Awards : le Yoichi 20 ans élu meilleur single malt whisky au monde et le Hibiki 30 ans meilleur Blended whisky au monde. Ces récompenses ont été perçues comme de véritables chocs sur la planète whisky habituée à décerner de tels prix aux whiskies écossais. 

En adaptant le meilleur des techniques de distillation écossaises et en portant une attention extrême à la qualité des matières premières, les maîtres distillateurs japonais ont, en deux décennies, réussis à créer des whiskies originaux qui concentrent avec élégance, trois des valeurs qui caractérisent si bien leur pays d'origine :  respect des traditions, excellence et innovation. 

Aujourd'hui, troisième producteur mondial de whisky derrière l’Écosse et les USA (avec 5% des whiskies vendus à travers le monde), le Japon est reconnu comme un des grands pays du whisky et a réussi à dépasser définitivement le stade de spiritueux «exotique» qui suscitait la curiosité des amateurs de single malt écossais.

 

Aioi Unibio Co.Ltd.

Akkeshi distillery

Asaka

Chichibu

Chita

Chugoku Jozo Togouchi

(Hiroshima prefecture)

1918 -

Eigashima Shuzo

Fuji-Gotemba

Gyokussendo

Hakushu

(Yamanashi prefecture)

1973 - 

Kagoshima

Hanyu

Helios distillery

Kanemasu

Karuizawa

Kawasaki

Koriyama

Mars Shinshu

Matsui Shuzo

(Tottori prefecture)

1910 - 

Miyagikyo Nikka

(Sendai prefecture)

1969 - 

Miyashita

Miyazaki Honton

Monde shuzo

 

Nishinomya

Nisshin Shurui

Shirakawa

Sapporo Shusei

Takara Shuzo

Tochigi

Tsunuki

 

Wakatsuru

White Oak

(Hyogo prefecture)

1984 - 

Yamazaki Suntory

(Osaka prefecture)

1923 - 

Yoichi Nikka

(Hokkaido prefecture)

1934 - 


Chaque distillerie au Japon a son propre style de distillation et de vieillissement du whisky mais la plus part d’entre elles s’inspirent énormément des méthodes écossaises. Il est difficile de faire une généralité sur les whiskies japonais, cependant nous pouvons dire qu’au Japon ils ont pour habitude de procéder à une double distillation quand en Écosse il ne le fond qu’une fois. 

 

L’une des matières premières essentielles à la production de whisky, l’orge malté est importée directement d’Écosse et un peu d’Australie. Les fûts de chênes américain et autres fûts de bourbon viennent d’Écosse et des USA (les japonais utilisent parfois aussi des fûts en chênes japonais pour le vieillissement du whisky).

 

Le climat japonais est assez similaire à celui que l’on retrouve dans le centre des Etats-unis (Kentucky, Tennessee). A la différence de l’Écosse ou de l’Irlande, les étés y sont donc souvent chaud et les hivers bien froids. De ce fait, comme aux Etats-unis, le vieillissement des whiskies est rapide au Japon. 

 

PAIEMENT 100% SECURISE

Vous payez en toute sécurité

LIVRAISON RAPIDE

Livré à domicile avec BPOST

en emballage antichoc

FRAIS DE PORT OFFERTS

 Les frais de port sont offerts

à partir de 120€ d'achat. 

SATISFAIT ou REMBOURSE

14 jours pour changer d'avis

CONSEILS PERSONNALISES

via facebook messenger

ou par mail info@owhisky.be




Ce site vous est proposé par 

HNADVICE SPRL

Rue Louis Masquilier, 16 - 7503 Froyennes
TVA BE 0838.559.852  - RPM Tournai 

info@owhisky.be

info